VCORB

Vélo Club Ouistreham Riva Bella

Le tour du calvados

Posté par alain_houllier juin - 7 - 2014

JEUDI 29 MAI 2014-Ouistréham/Livry

La consigne est formelle, direction le Bessin. Au pieds d’Arromanches le groupe est encore uni. Première escarmouche sous une pluie violente , pas d’obus, mais de flotte, suivie de rafales, pas de mitrailleuses mais du vent. On se dit que les plages Normandes comptent 15 “barges” de plus. Nous déplorons deux blessés légers par éclats de rire. L’infirmerie change les chambres à air. La population est généreuse, tout est vert ici, Vers sur mer, et même les bérets. Puis au km 85, l’objectif est en vue, le corps de ferme de l’Hommey, refuge ennemi.

Le propriétaire heureux nous accueille, les derniers occupants dans leur fuite nous laisseront quelques kilos de “pasta” à s’enfourner. Seul ce jour là, le plus fut de résistance, demain sera autre…..

 

VENDREDI 30 MAI-Livry/Aubry-en-Exmes

Aujourd’hui, lendemain de l’Ascension, notre mission est de prendre possession de toutes les collines et monts de la région. Nous traversons Aunay sur Odon dont le centre ville est ravagé par les troupes de la DDE, prenons le Pont de la Mousse sous pression direction StOmer.

Les éclaireurs Houssin et Martin ouvrent le chemin à chaque bosse (Salan, St Claire etc..).

Le commandant Duval gère et contrôle loin derrière les opérations, ce qui est normal pour un officier. Le capitaine Houllier décide de prendre un raccourci avant l’attaque de St Eugénie s,

une idée de “génie”, pour un “biffin”. Nombre d’entre nous sommes à l’arrêt dans ce “raidar”,

mais le Haras est en vue au km 95. Surprise, ‘un stock de “chevaux de frise” laissé sur place et un plouc ornais encore en vie. Nous fêtons dignement notre opération.

 

SAMEDI 31 MAI-Aubry-en-Exmes/Blangy-le-Chateau

Une partie de la nuit fut accompagnée de nombreux coups de canons (rouge et rosé). A chaque ronflement les sentinelles sont en alerte, nous quittons les lieux vers 13h00 direction

Blangy le Château et sa Kommandantur protégée par la redoutable 21° SS Panzer Division.

La côte de Castillon est le témoin d’échanges musclés, mais nous recevons le renfort de deux

qui ne seront pas de trop. A proximité du point stratégique de Blangy, nous envoyons le soldat Mahé qui grâce à ses chants marins interminables met en déroute la résistance ennemie. La ruse fonctionne, les tankistes sortent des chars, les mains sur les oreilles. La ville libérée, nous prenons une bière que nous payons avec de la “mitraille”, le patron d’origine espagnole est un peu “olé-olé,” né à “Grenade” marié à une” bombe” sexuelle. Demain ultime opération, notre Commandant fait servir des rations de “blé” au lieu de “riz”, cette erreur aura des conséquences.

 

DIMANCHE 01 JUIN-Blangy-le-Chateau/Ouistréham

Les hommes souffrent ce matin, le blé germe dans les estomacs et il faut filer vers Beaumont, Villers et Bénouville. Dans la côte de St Comes des mines sont posées, mais le point de jonction se trouve sur la place de Beaumont où quelques renforts nous attendent. Une tête de pont est établie à Levêque, les têtes de “cons” étant en réserve. L’ennemi a relevé les pentes sérieusement sur les hauts de Villers d’où nous apercevons le Havre ( c’est qu’il pleuvrat bientôt). Nous croisons de milliers de réfugiés d’Ile de France retournant chez eux après 4 jours de galère. Pégasus Bridge apparaît inondé de convois, la foule est en liesse. Nous sommes fiers d’avoir libérés le Calvados sans perte.C’est vraiment le commando qui est fier et qui le restera…..

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.