VCORB

Vélo Club Ouistreham Riva Bella

Semaine du club à Figanières.26 juin au 3 juillet 2016

Posté par alain_houllier juillet - 8 - 2016

 

Dimanche 26 juin 2016-

Figanières : Var, aux portes de Draguignan, à une heure de la grande bleue, c’est là que le

VCORB plante son camp de base. Le groupe se retrouve au cœur de la pinède, sous les

ovations des cigales récemment sorties de terre. Présentation du site par le Directeur, de son

équipe et du chef cuistot. Après cette journée de transumance, une bonne nuit étoilée attends les copains et copines.

 

Lundi 27 juin 2016- (62kms) : le décor est planté.

Inutile de scruter le ciel, il est azur et à 7h45mn mister soleil décolle au dessus de la forêt,

adieu ciel gris et printemps humide. Les premiers coups de pédales nous emmènent sur des

routes bucoliques, mais cabossées de montées et descentes. De St Paul en fôret nous filons vers Bagnols en fôret et son point de vue magnifique sur les gorges du Blavet. En haut de celles-ci autre panorama, la Méditerrannée à 30 kms, St Raphael, Fréjus, St Maxime, le massif des Maures. Puis plongée vers les vignes du “côte de provence” et ces cigales qui se lâchent en nous accompagnant jusqu’aux gorges de Pennafort pour nous abandonner dans la bosse de Callas. Ravis mais un peu dur pour certains..

 

Mardi 28 juin 2016- (63 kms) : terres de Dracenie.

Du plus sérieux ce matin parait-il ? Direction Chateaudouble et le souffle se fait plus court. Village qui possède ses gorges ouvertes tel un livre. F.Buthon est contraint de faire demi-tour après incident mécanique et nous l’abandonnons sans remord. Le groupe traverse Ampus accroché à sa colline et déjà nous plongeons au cœur des vignobles des Arcs vieux de mille ans, puis Ste Roseline, Fond du broc, les grosses cylindrées de la vendange et du raisin. Tout allait bien jusqu’à la sortie de la Motte en Provence et ses 5 bornes d’ascension destructrice au lieu dit “Grands Esclans”. A ce moment Figanières et ses 8 kms paraissent encore loin, les jambes sont lourdes, mais tout va bien…

 

Mercredi 29 juin 2016- : roue libre.

Comme d’hab… journée quartier libre sous un soleil dominateur. Balade cyclo avec les filles sur Chateaudouble, randonnée pédestre à Bargemon, quand aux “Daniels” toujours dans le dur secteur du haut Artuby. Après-midi complètement féminin du côté de Grasse avec Chalimard et Gallimard question d’être au parfum. Pour d’autres retrouvailles chez Christian et Sandrine à Fréjus. Mr Buthon a acheté son “Time” juste pour le “fun…”.On est écoeuré d’ailleurs on l’appelle Monsieur Buthon..

 

Jeudi 30 juin 2016- (64kms) : orage sur l’Artuby.

Bosses, encore des bosses jusqu’à Combs sur Artuby, aucune concession durant plus de 20 kms et une pluie, certes tiède, mais innatendue. S’en suivent deux arrêts, sous les arbres et un abri –bus de fortune avant de poursuivre le chemin vers le col du Bel Homme (900m). Tout redevient normal, la pluie ne dure guère ici, et nous sommes déjà secs. Le temps de traverser les zones militaires de Canjuers, ses milliers d’hectares en friche, et des villages abandonnés de force, nous filons vers Bargemon et essuyons une crevaison. Le groupe se divise en deux suite à un second incident, route de Claviers pour les uns, route de Callas pour les autres. Pas de souci 5 kms plus loin nous sommes au camp de base. C’est toujours aussi génial.

 

Vendredi 1er juillet (64 kms) : au cœur du vignoble .

2 kms sont à peine parcourus et un coup de tabac violent dans la bosse de St Catherine avec ses raidars à 11% et sa pente moyenne à 5% de quoi refroidir ces Normands. Reprise du souffle direction Flayosc et ses interminables tobogans. Puis nous filons vers le “triangle d’or du vin”, Lorgues qui nous permet d’embrayer plus vite, puis Taradeau deux lieux mytiques du rosé. Juste le temps d’un regard nous quittons le côte de Provencepour se taper la côte de Castellar, longue, roulante, acceptable. Nouvelle crevaison en tête et nous traversons Draguignan pour attaquer la dernière ascension du jour nous menant vers Figanières. Plusieurs kms à 16 et 17 kms/h, les lourds du peloton s’éclatent pour une fois.

 

Samedi 2 juillet 2016- : parcours ultime.

Mélange de mélancolie, de fatigue, de bonheur toujours sous le soleil et ses cigales infatigables dans les gorges de Pennafort. Etrange sentiment mélangeant une légère lassitude dans l’effort, et le regret de nous séparer demain. Nous descendons vers le sud, la mer et après 25 kms de plaisir se profile la côte des Pétillons, une curiosité locale, à savoir 5 kms à 7 et 8% de moyenne et son final à 11% sur 1 km environ . C’est l’effort du jour et les tobogans habituels qui nous attendent semblent plus courts dans le secteur dit de “la Bouverie”. Après une crevaison (petite dernière pour la route), le groupe se dirige vers La Motte en Provence et l’ascension d’une bosse bien connue désormais de 5 kms qu’on maudira encore une fois, car le camp de base nous attend déjà.

 

Formidable séjour, bravo aux cyclistes de tout poil, et une mention “spéciale” à notre néophyte François dit le Pelerin, qui sur cette partie du chemin de Compostelle, à démontré son courage et sa pugnacité. A bientôt pour d’autres aventures…..

Jacques

Les commentaires sont fermés.